Mont Saint Michel, évolution!

A quelques années d’écart, les paysages changent!…

Au mois de mai dernier, je suis passé au Mont Saint Michel, je me suis souvenu que ma visite précédente avait eu lieu en 2008 lors de la construction du barrage « écluse », sur le Couesnon, ayant pour principale fonction de désensabler la baie (au moins ralentir le phénomène ).

J’ai retrouvé dans mon stock des photos de ma visite du chantier, c’est l’ occasion de les partager!

Un ouvrage à la fois technique et esthétique de Luc Weizmann sur lequel il a apposé discrètement sa signature. Le barrage est surmonté d’une plate forme gradin donnant un point de vue à 360° sur la baie, on peut s’y asseoir et s’adonner à la contemplation.
Parfaitement intégré au paysage, il est aussi le début du pont-passerelles, de 760 m de long reposant sur des pieux de béton d’une profondeur de 30 à 40 m, qui mène à l’entrée du Mont, au pied des remparts.

Le Mont Saint Michel reste un lieu à visiter et revisiter, de préférence en dehors des périodes touristiques (bien qu’il y ai des visiteurs toute l’année!).
Monument éternel, qui a encore de belles années, les pieds dans l’eau, à accueillir les touristes du monde entier!

 

Crit’air vicié!

Avant la vignette définitive, il y a eu plusieurs propositions dont une proche du modèle final:

La devise de notre chère république était un non-sens!

Liberté : en imposant une nouvelle réglementation qui interdit, verbalise, pénalise,… Bref! vive la liberté!
égalité : ???pour ceux qui ont les moyens de changer de voiture!
Fraternité : en créant des classes, afin de pouvoir montrer du doigt « le vilain petit canard ». Le pauvre qui vient polluer l’arrondissement cossu avec sa voiture afin d’assurer les services des bobos qui souhaitent interdire les voitures (que certains ont pour seul abri).

Du coup, c’est « République française » qui a été choisi ( ça choque moins!…)

En ce qui me concerne, ma préférence va à d’autres modèles de vignettes. dont deux très sympathiques :

Le premier vient d’une personne dont je n’ai pas trouvé le nom sur Facebook (si il se reconnaît, qu’il me le fasse savoir, je mentionnerai son nom même si non destinée à la production).

Le second a été créé par l’ami Kurt602, avec moins de texte mais tout aussi parlante. Vous pouvez la commander sur sa page (elles arrivent plus vite que celles du gouvernement!!).

Les deux roues ne sont pas en reste, la FFMC, Fédération Française des Motards en Colère, en propose aussi pour les motards (voir leur page FB)

Pour information, l’association FFAC, Fédération Française des Automobilistes Citoyens, a été créée grâce au travail commun de deux groupes Facebook, sur lesquels vous trouverez de nombreuses informations :

La FFMC et la FFAC mènent des actions communes et sans relâche afin que la liberté, l’égalité et la fraternité soit une réalité.

« Notre inclination à vouloir juger d’autres sociétés selon nos propres crit’air peut ainsi nous conduire à punir des innocents. »

Mémoire de chine – Xinran

Thaïlande 4

Conceptomob!!…J’ai rencontré les conceptomob!

Je connaissais les conceptocar: « un coup de soudure, un coup de peinture et t’as un avion!« (Sortie D’Grange-Bonus 1er album)

J’ai trouvé le même esprit en Thaïlande avec les mobylettes!

Bien entendu, ils savent aussi adapter leurs voitures! … et leurs bateaux !!

Pour les  bateaux (longboat), Ça pue ! C’est bruyant! Et ça fume noir ! Mais ça avance du tonnerre ! ! !

Je pensais avoir plus de photos de voitures,…mais non elles sont dans ma mémoire! Pour vous donner une idée, ils partent d’une base pickup qu’ils rehaussent avec différentes carrosseries (sur la photo, une rehausse grillagée) : grillagée ou entièrement tôlée avec des hauteurs variables (certaines peuvent faire le double de celle de la photo).

Le 2 roues est le véhicule de toutes les utilités…

Pour le transport de marchandises :

Pour le transport de personnes :

Sur une mobylette , on pouvait voir jusqu’à cinq personnes (une famille!) avec le petit dernier tenu comme une marchandise sous le bras de sa mère.

Ou, transport de personnes et de marchandises :

Pour terminer, il y a l’incontournable tuktuk! Rien à voir avec leurs cousins parisiens. Ils sont surpuissants et customisés.

5 ans de vœux !

5 ans jour pour jour que la page Facebook Ma 2cv a été créé !

En regardant les publications, j’ai retrouvé les 5 cartes de vœux que je souhaite partager de Nouveau avec vous.

C’est toujours un plaisir de faire ces petits montages que de nombreux fans partagent.

Merci et encore bonne année à tous!

Derniéres lectures!

Quelques bons bouquins de deuchistes!

Acquis il y a quelque temps lors d’une vente privée pour seulement de 55€!! Un cadeau avant l’heure!

Vous pouvez les trouver facilement chez Planète 2 CV ( bon de commande dans le dernier numéro) ou dans la boutique 2 CV média:

  • « 2 CV rallye-raid et autres aventures » de Aurélien Charle. éd. ETAI
  • « 2 CV: l’auto aux mille visages » de Bernard Sara. éd. ETAI
  • « 2 CV Séries limitées: les métamorphoses » de Benoît Meurie. éd. ETAI
  • « Citroën, un parcours architectural » de Marie-Christine Quef. éd. ETAI
  • « André Citroën, ingénieur, explorateur, entrepreneur » de John Reynolds. éd. ETAI

Chaque ouvrage contient de nombreuses informations et anecdotes pour les passionnés de 2 CV, avec la participation, entre autre, de Micheline et Serge Gevin ainsi que Etienne Musslin.

Je les conseille à tous les passionnés!

Thailande 3

La mort du roi

A notre sortie de la jungle, nous avons appris la triste nouvelle de la mort du roi Bhumibol.
L’événement n’est pas à prendre à la légère, le deuil national va durer un an.
70 ans de règne, de quoi laisser son empreinte sur le peuple, décédé à l’âge de 88 ans, il avait été couronné en 1950 sous le nom de Rama IX.
Un article, de Bruno Philip, parut dans Le Monde.fr le 14/10/2016, retrace son règne et la situation actuelle par rapport à la succession.

Le noir et blanc de rigueur( couleur du deuil en Thaïlande ).
Au-delà du port de vêtements noirs et blancs, les bâtiments officiels ( écoles, hôpitaux, bâtiments militaires,…) mettent sur leurs devantures, de grands rubans noirs et blancs et pour certains, un portrait du défunt roi.
Mais il n’y a pas que les bâtiments officiels qui marque le deuil, des commerçants, des entreprises, des hôtels, et quelques particuliers le font également.

Nous sommes conscients d’avoir vécu un moment de l’histoire du pays. L’impressionnante marrée humaine, noire et blanche, qui se dirigée vers le palais royale (accessible uniquement aux thaïlandais afin qu’ils puissent se recueillir sur la dépouille du défunt ) marque l’union d’un peuple devant un tel événement.

La protection de Bouddha 

En Thaïlande, lorsque vous êtes sous la protection de bouddha, il ne peut rien vous arriver de mal. Dans certains temples bouddhistes, vous pouvez avoir la bénédiction d’un moine où tout simplement faire un vœu. Après la bénédiction, il vous attache, au poignet,  un bracelet tissé en fil de coton blanc. Pour que votre vœu se réalise ou que la protection de bouddha soit effective, il faut garder ce bracelet trois jours. Après ces trois jours, vous pouvez l’enlever à tout moment où attendre qu’il’ casse. Attention! Vous ne devez pas couper le bracelet, vous devez l’arracher!

Je n’ai pas pu vérifier si bouddha me protégeait réellement, mais une chose est sûre, avec ce bracelet les thaïlandais que j’ai rencontré ont toujours été bien veillants envers le touriste que j’étais.

Les murs à pêches 

On le sait tous, il n’est pas nécessaire d’aller à l’autre bout du monde pour découvrir des merveilles!
En l’occurrence, celle ci se trouve à 5 minutes de chez moi.
Ok!… Certains ont le potager du roi à côté de chez eux…!!

Il y a bien un lien entre les deux :
« Notez que sous Louis XIV, son grand jardinier La Quintinie, créateur à Versailles du Potager du roi, vint à Montreuil pour y recruter des spécialistes déjà réputés pour soigner les pêchers. » Notre Production Fruitière – Louis Aubin

On en parle aussi au cinéma…
Dans le film : »Sherlock Holmes : jeu d’ombres », le célèbre détective, accompagné de son associé Watson, vont retrouver une gitane dans les murs à pêche de Montreuil dont il vante la qualité des fruits.

Un poumon en pleine ville!

2016-05-01 15.18.45

Chacun aménage et cultive sa parcelle selon ses envies.

La personnalisation passe par la décoration!
Certains experts reconnaîtront la touche de béton à la Kirili!

Ce n’est qu’un petit aperçu des 35 hectares restants sur les 600 à 700 d’origines!

Pour en savoir plus et assouvir votre curiosité :

2016-05-01 15.17.44

Thaïlande 2

Dans la jungle !

Nous avons eu la chance d’avoir notre guide privé. À trois dans la jungle, la progression et plus rapide et One (Wan) notre guide prend donc bien le temps de nous faire découvrir son univers et son mode de vie durant trois jours (il est né et il vie dans un village en bordure de jungle).

Il montre et explique les plantes qui soignent ( très efficace, j’ai testé sur une coupure provoquée par une plante), les plantes dangereuses, les plantes qui nourrissent.

Un guide en tongs! La jungle au nord de Chiangmai, c’est comme la montagne chez nous avec la végétation en plus. Ça monte, ça descend, on ne voit pas toujours où on pose les pieds, par moment , on empreinte des touts petits chemins de glaise tassés et gorgés d’humidité par les pluies de la veille et donc très glissants. On traverse et on longe des cours d’eau et des torrents, on se baigne sous des chutes d’eau… et bien One, il fait tous ça en tongs!!


L’avantage d’être deux avec le guide, c’est que lors des pauses, il confectionne tout un tas de trucs avec ce qu’il a ramassé en chemin(feuille, morceau de bambou,…).

Les guides sont de bons cuisiniers ( en tout cas les deux que nous avons eu le sont!), ce sont eux qui préparent à manger avec les achats fait avant le départ ou dans les petits villages et campements rencontrés. Du riz ou des pâtes thaïe préparées le matin au réveil puis enveloppées dans une feuille de bananier sont tièdes à la pause de midi, on peut ainsi les déguster avec les baguettes fabriquées par le guide.

img_3572

Pour voir la vidéo, cliquez ici !!

Ah!… Les criquets…et bien c’est bon!!! Pour les attraper, il faut se munir de son bâton de marche (bambou taillé par le guide), choisir les plus gros (bah oui!, y plus à manger!), puis les immobiliser en appuyant sur la tête avec le bâton avant de les saisir. Ils sont faciles à repérer, ils produisent un sifflement puissant que l’on peut confondre avec une turbine ou un gros moteur électrique, mais dans la jungle, il n’y en a pas beaucoup…donc ce sont bien des criquets!!


Une fois attrapés, il faut les placer directement dans les braises du feu, ils grillent quasi instantanément. Il ne faut surtout pas les laisser trop longtemps, la chaire doit être cuite mais rester moelleuse. Une fois cuit, il faut tirer délicatement sur l’abdomen et la tête afin d’extraire le tube digestif.

img_3527
Voilà c’est prêt! Il n’y a plus qu’à déguster!

Thaïlande 1

Si vous n’aimez pas l’humidité, changez de destination !!

Le taux d’humidité dans l’air atteins par moment les 99%, inutile de vous dire que vous vous sentez moite! Et au moindre mouvement vous transpirez. Qu’il pleuve ou non, vous serez trempé. Il est donc important de protéger vos affaires de l’humidité en utilisant des pochettes étanches pour vos habits et appareils électroniques. Si vous circulez dans tous le pays, le choix du sac à dos s’impose (et donc de sa protection pluie). Si vous restez dans le même hôtel durant votre séjour, vous pouvez optez pour la valise sachant que pour vos excursions, dans un cas comme dans l’autre, il vous faudra un petit sac à dos dans lequel vous transporterez vos bouteilles d’eau, la crème solaire, le produit anti moustiques (qui peut être acheté sur place – utilisé par les thaïlandais et très efficace). Certains hôtels ne sont accessibles que par bateau, renseignez vous car les embarquements et les débarquements peuvent être « rocks & roll »!!!


Si vous n’êtes pas équipés à 100% avant de partir, pas de panique! Vous trouverez très facilement ce qui vous manque sur place à des prix plus que raisonnables (la vie étant moins cher qu’en France).


Pour découvrir le pays, nous avons opté pour un itinéraire du nord au sud en finissant par Bangkok.

La Thaïlande est facile à pratiquer en tant que touriste. Les transports sont nombreux et accessibles, en fonction des lieux et des trajets vous n’avez que l’embarras du choix : taxis, tuctuc, avion, bus, deux roues, bateau… Vous pouvez également louer un vélo ou un scooter, en revanche, je déconseille la location de voiture : conduite à gauche et les habitudes au volant sont particulières.

Concernant l’hébergement, là aussi, le choix ne manque pas. Entre les hôtels de différents standings et les guest houses, il y a forcément une chambre qui correspond à vos besoins ou vos attentes.

Le plus dur maintenant, mise à part le fait d’avoir perdu 30°C au retour en France, c’est de choisir les photos que je vais publier!!