12 ans après…!

De retour sur un travail réalisé durant l’été 1999. Une cave avec des murs habillés en pierre et une centaine de mètres carré au sol en béton brute. L’objectif était d’habiller le sol de façon esthétique et innovante en utilisant des techniques reproductibles par les professionnels. En résumé : ne pas faire de ce travail « une relique »!
Le choix du matériaux : le béton (fait pour durer et fabriqué industriellement).
La technique: le ponçage et le polissage.

20120410-165317.jpg

Au final (et après quelques litres de sueur!) : un sol en béton poli avec motifs incrustés.
Un sol sollicité, utilisé par un public sans scrupule qui doit se reposer sur des valeurs sûres et durables!
Quand est-il douze ans après?
Pourquoi revenir 12 ans après? C’est suite à une rencontre comme m’en procure régulièrement mon travail, il y a trois ans, lors d’une réunion de travail concernant le béton, un des interlocuteurs autour de la table parle de ses machines et de ses techniques de ponçage. Une entreprise suédoise implantée depuis deux ans en France, mais curieusement, le logo me dit quelque chose!
Quelques échanges techniques « sur les sols décoratifs en béton » plus loin, nous en venons à parler de ce travail:
« Tu as des photos? Ça m’intéresse!
-J’ai réalisé un dossier technique, je le numérise et te l’envoie par mail.
-oui, je suis curieux de voir! »
La chose est faite dès le lendemain et après vérification le logo de la machine utilisée est bien celui de HTC.
Et voici comment, trois ans après on se retrouve avec Yan pour constater l’état du sol.

20120410-173702.jpg

20120410-165618.jpg

Pas très brillant après toutes ces années!
Nous nous lançons dans des tests de nettoyage. Un premier au Twister un deuxième au DCS Hybrid. Les deux sont sans produit chimique (uniquement à l’eau).
Le premier plus « léger » permets un nettoyage approfondis grâce à des disques recouverts de poussière de diamant. Mais qui laisse un effet « peau d’orange ».

20120410-180904.jpg

Le deuxième, avec une première passe au disque Hybrid (disque avec poussière de diamant associé à des segments de diamants) et les suivantes aux disques Twister (noir, rouge, blanc, vert, jaune, vert ). Là, l’effet « peau d’orange » est nettement atténué.

20120410-182343.jpg

En conclusion, pour rénover ce sol, un ponçage s’impose ce qui aura pour effet de supprimer les tâches et les rayures (et du coups, plus de peau d’orange!).

20120410-231842.jpg

20120410-231937.jpg

20120410-232159.jpg

Attendez vous à un futur billet sur la restauration de ce sol.

Une réflexion au sujet de « 12 ans après…! »

  1. Moralité !
    Les peaux d’agrumes finissent toujours par disparaître lorsqu’on sait bien les peller…

    Merci la ponceuse HTC (Haut Traitement des Citrons)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.